La création, les fondateurs

 

 


 
Les Américains nettoient La Gleize de vestiges abandonnés par les Allemands. Le presbytère, musée actuel, est à droite de la photo. Il abritait une infirmerie de campagne allemande pendant les combats.

Le Musée Décembre 1944 est le fruit de la passion partagée par deux amateurs d'histoire : Philippe Gillain et Gérard Grégoire. Le premier collectionne le matériel militaire et les uniformes, depuis l'âge de 14 ans. Il a sillonné pendant 20 ans les champs de bataille ardennais, à la recherche de matériel abandonné par les belligérants. C'est en visitant La Gleize, dans les années 60, qu'il découvre une énorme quantité d'uniformes et de matériel abandonnés par les Waffen SS dans leur fuite: c'est le commencement d'une collection devenue au fil des années une des plus importantes d'Europe. Le second, natif de La Gleize, a vécu les combats de 1944 et a toujours eu la volonté de perpétuer la mémoire de la bataille de La Gleize, d'abord au travers d'un livre "Feu", relatant minutieusement la bataille de La Gleize, et dès 1977 par des expositions temporaires dans la salle des fêtes du village.

 

En 1989, Philippe Gillain fonde une société coopérative qui, avec l'aide de la Commune de Stoumont, de la Province de Liège et de Gérard Grégoire, élaborent le musée installé dans un nouveau bâtiment de 500 m² attenant à l'ancien presbytère, dont les caves abritèrent une infirmerie allemande pendant les combats.
La philosophie des fondateurs du musée peut se résumer en une formule: au travers d'un patrimoine historique, mis en valeur par une scénographie vivante et sérieuse, sensibiliser les générations à venir sur les causes et les effets de la guerre et perpétuer le souvenir de ceux qui sacrifièrent leur vie pour vaincre un régime totalitaire.



Le char Tigre Royal 213 est en place devant le futur musée

En 2012, les fondateurs recherchent des repreneurs animés par la même passion de perpétuer, de conserver et de transmettre l’histoire de la région. En 2013, le musée s’offre un second souffle et la surface d’exposition est doublée, englobant l'historique ancien presbytère. Il est agrémenté de nouvelles pièces de collection, grâce notamment à un partenariat avec le Baugnez 44 Historical Center (Le Centre Historique de la Bataille des Ardennes) et le Centre Historique des Parachutistes du Jour-J et l’association des deux directeurs respectifs Mathieu Steffens et Michel de Trez.

 



Patrimoine pour l'avenir, le Musée Décembre 1944 est également un lieu de mémoire: c'est exactement à cet endroit que se déroulèrent les combats qui firent des centaines de morts de part et d'autres. Les vétérans américains, anglais et allemands, et leurs familles viennent souvent se recueillir à La Gleize et devant les nombreux monuments qui ont été érigés en souvenir de leurs sacrifices.

Au travers de son patrimoine historique et muséologique, le musée témoigne de l’histoire pour qu’elle ne se répète pas.

 


 

 


 

VISITEZ AUSSI

LE BAUGNEZ 44 HISTORICAL CENTER 

 


 

Complétez votre visite dans les Ardennes par la visite du Centre Historique de la Bataille des Ardennes à Baugnez (Malmedy)

 

www.baugnez44.be