des Lieux CHARGÉS D'HISTOIRE

 

 



Le village de la Gleize, dernier bastion du Kampfgruppe Peiper, est situé sur les collines de la Vallée de l'Amblève, un des endroits les plus "montagneux" d'Ardenne.

La Gleize est une section de la commune belge de Stoumont située en Région wallonne dans la province de Liège. Le Musée «Décembre 44» est implanté sur cette commune, là où les Allemands ont perdu la Bataille des Ardennes.

Il est dédié entièrement à cette histoire locale.


Quand on parle de la Bataille des Ardennes on pense inévitablement à l’héroïsme des troupes américaines encerclées à Bastogne, mais dans les plans allemands, c’est dans les forêts ardennaises au nord que se trouve la clef de voûte de l’offensive; Bastogne doit être contournée, sans s’attarder, comme d’autres poches de résistance considérées comme secondaires.

Tout le poids de l’offensive au nord repose donc sur la 1.SS Panzer-Division Leibstandarte Adolf Hitler emmenée par l’Obersturmbannführer Jochen Peiper. Littéralement : « division garde personnelle d’Adolf Hitler, abrégée LSSAH ou encore LAH, c’était une unité d’élite de la Waffen-SS. Elle tint le double rôle d’unité de protection du Führer et de formation de combat. Connue pour s’être illustrée à de nombreuses reprises sur le plan militaire, la division l’est également pour sa brutalité, ses nombreuses exactions et crimes de guerre. En particulier, son nom reste associé au massacre de Baugnez-Malmedy.

 


IDEAL POUR UN VELO, PAS POUR UN PANZER !

L'église de la Gleize face à la Maison Communale et au musée December 1944 entourée de petites routes.

Pour leurs faire face, les Alliés ont envoyé plusieurs de leurs divisions d’élite, tout d’abord les chars de la 3ème division blindé en appuis de l’infanterie de la 30ème division d’infanterie "les SS de Roosevelt" et enfin les parachutistes de la 82ème Airborne.

Encerclés à La Gleize par les forces américaines, 800 rescapés de la LAH s’enfuirent la nuit de Noël 1944 en abandonnant sur le terrain 135 véhicules blindés dont le Tigre Royal de 69 tonnes visible au musée.
C’est bien cet échec qui est considéré aujourd’hui comme la principale cause de la défaite allemande dans la Bataille des Ardennes.
On peut dire que si les Américains ont gagné la Bataille des Ardennes à Bastogne, les Allemands l’ont perdue à La Gleize.

 



Face au musée, se trouve un bâtiment roman du XIIe siècle construit en pierre du pays, l'église, qui a été virtuellement détruite durant les violents combats de La Gleize.

En 1944, la crypte de l'église a servi d'abri pour les civils, et les caves du village abritaient des familles, des troupes SS et des prisonniers américains lors du bombardement américain. Peiper aurait eu un de ses SS fusillé pour désertion contre l'un des murs de l'église.

Celle-ci a subi d'importants dommages lors de la bataille et a perdu son clocher. Il a été reconstruit en 1951. Juste en face de l'église, de l'autre côté de la place du village se trouve le musée abrité dans l'ancien presbytère.

 

 


L'Histoire hante littéralement le village: le presbytère abritant aujourd'hui le musée servait d'infirmerie aux panzergrenadier de Peiper retranchés aux alentours.

Le Musée December 1944 relate ces événements tragiques en offrant aux visiteurs l'opportunité de découvrir une des plus importantes collections d'Europe; une impressionnante quantité de matériel qui a pour la plupart été retrouvée sur ce champ de bataille.



L'église de La Gleize, face à la Maison Communale et au musée, se trouve sur un petit îlot bordé d'épais mûrs.

 



LIFE MAGAZINE, 15 janvier 1945
L'offensive allemande meurt à La Gleize.
La Maison Communale de La gleize.
 

 


 

VISITEZ AUSSI

LE BAUGNEZ 44 HISTORICAL CENTER 

 


 

Complétez votre visite dans les Ardennes par la visite du Centre Historique de la Bataille des Ardennes à Baugnez (Malmedy)

 

www.baugnez44.be